Nouveau confinement : la chasse autorisée pour la prévention des dégâts aux cultures agricoles …

2 Nov 2020

C’est donc dans le cadre de leurs missions de service public et d’intérêt général que les chasseurs pourront obtenir une dérogation à l’interdiction de se déplacer lors du confinement, au motif du maintien de la régulation de la faune sauvage et des espèces animales classées comme nuisibles. Les battues administratives et autres battues aux sangliers et aux cervidés, et exceptionnellement d’autres espèces chassables seront autorisées par l’administration sous certaines conditions. L’objectif est en effet de permettre ainsi de limiter les dégâts occasionnés aux cultures agricoles.

En revanche, la chasse dite de loisir est suspendue. Il n’est donc pas permis de chasser dans la limite d’une heure quotidienne et dans la limite d’un kilomètre autour de son domicile, comme l’attestation dérogatoire de déplacement le permet lorsqu’il s’agit de promenades ou d’activités physiques.

Pour organiser cette régulation cynégétique dans des conditions sanitaires compatibles avec la pandémie, et selon la situation spécifique de chaque département, le ministère de la Transition écologique et solidaire a adressé aux Préfets une circulaire en date du 31 octobre.

Les modalités pratiques de ces missions d’intérêt général concernant la chasse seront définies par les Préfets en consultation avec les acteurs de terrain. Les conseils départementaux de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS) vont être convoqués pour définir les protocoles et les conditions sanitaires à respecter. Il convient donc de se rapprocher des Fédérations départementales des chasseurs pour obtenir les modalités précises concernant chaque département.